Stèle en l'honneur de Maximien Hercule (285-305), césar de l'empereur Dioclétien, retrouvée à Yotvata dans la province d'Arabie (actuellement en Israël). Son nom a été effacé car l'empereur a subi la damnatio memoriae.

La damnatio memoriae (la condamnation de la mémoire).
Les memoriae étaient aussi des monuments tout à fait concrets, érigés en souvenir, ou des annales.

Le tondo (peinture a tempera sur panneau de bois circulaire), datant de 200 après J.-C. environ, représente Septime Sévère, sa femme et ses deux fils ; Geta (en bas à gauche) a subi la damnatio memoriae après l'assassinat perpétré par son frère Caracalla en 211 : son visage a été effacé.

Les pièces de monnaie représentent Caligula (empereur de 37 à 41 après J.-C.) et son père Germanicus. Caligula a subi la damnatio memoriae, mais c'est la pièce de son père qui a été défigurée, sans doute par erreur.


Persée damnatio memoriae

Persée images et damnatio


  • De nos jours...

La statue de l'impératrice Joséphine de Beauharnais érigée à Fort-de-France sous Napoléon III, a été décapitée en 1991.


Slate damnatio memoriae