Louis-Léopold Boilly, L'Effet du mélodrame (1830)